Microsoft envisage de racheter l’application TikTok

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Sommaire

TikTok est la révélation de 2020, l’application chinoise n’a cessé de gagner des internautes pendant le confinement et est devenue la première application asiatique à rencontrer un immense succès en Europe et aux États-Unis. Elle est aujourd’hui disponible dans 150 pays et compte près d’un milliard d’utilisateurs

Ce succès a forcément suscité des convoitises, des jalousies et des inquiétudes. Entre crise géopolitique, copie de la concurrence et souhait de rachat, voici un petit rappel des différentes péripéties de l’application chinoise. 

Instagram lance Reels pour concurrencer TikTok

Du côté de Facebook, la contre-attaque s’est traduite par le lancement d’une nouvelle fonctionnalité sur Instagram, dont Facebook est propriétaire, permettant de faire des vidéos courtes et amusantes. Une nouveauté qui ressemble en tous points à l’application chinoise. Le groupe de Mark Zuckerberg assume : “Nous n’étions pas les premiers à créer des flux d’actualités, nous n’étions pas les premiers à créer des ‘stories’, nous ne sommes assurément pas les premiers à créer des vidéos de courte durée”, déclarait à l’AFP Vishal Shah, le directeur du produit Instagram.

Un ancien de chez Disney à la tête de TikTok

Au mois de Mai, TikTok surprend beaucoup de monde en annonçant l’arrivée de Kevin Mayer, ancien responsable des plateformes de streaming chez Disney, pour prendre les fonctions de directeur général. Un transfert symbolique qui permet au groupe chinois, de trouver en Mayer, une caution américaine, face aux inquiétudes du gouvernement américain sur sa gestion des données personnelles. 

L’arrivée de Mayer et les différentes opérations de transparence (Le nouveau PDG a annoncé vouloir rendre public le code de son algorithme) ne règlent en rien le conflit entre les Etats-Unis et la Chine, Donald Trump annonce durant l’été, son intention de faire interdire le réseau social sur le territoire américain, accusant les services de renseignements chinois d’utiliser TikTok à des fins d’espionnage via la récolte de données personnelles.

Une opportunité pour Microsoft

En parallèle de cette crise, Microsoft commence à s’intéresser de près à la branche américaine de TikTok, lui permettant de diriger l’application aux Etats-Unis, mais aussi en Australie, Nouvelle-Zélande et Canada.

Une annonce qui peut surprendre, puisque depuis quelques années, le groupe a mis de côté ses activités entièrement dédiée au grand public, en se renforçant sur un public professionnels, à l’image de ces produits Windows ou Surface, du  rachat du réseau social Linkedin en 2016, ou de ses activités Cloud avec sa plateforme Azure. On peut cependant imaginer des rapprochements Tik Tok et sa console de jeux vidéo Xbox, qui partage un  public jeune. 

De façon plus générale, le rachat de TikTok peut être une opportunité pour Microsoft, d’essayer de rattraper son retard face aux GAFA, Google, Amazon, Facebook et Apple. Coté TikTok, l’offre de Microsoft semble aujourd’hui sa meilleure option pour rester présent sur le marché américain. 

Anthony
Anthony
Consultant Digital depuis une dizaine d'années, dans différentes agences parisiennes. Il co-fonde KLH en 2018, en prenant le meilleur des 2 mondes, la flexibilité des agences indépendantes et la rigueur des grands groupes.

Nos derniers articles

Contactez-nous

Bicycle

Envie de rejoindre la piraterie ?

Allez viens, on est bien.

Bicycle