La Google Search Console décryptée

Sommaire

Sur le marché des moteurs de recherche, Google règne toujours en maître incontesté en détenant 91% du part de marché dans le monde en 2023. 

Ainsi, être référencé par Google sur son moteur de recherche représente donc une grande opportunité pour les entreprises de toucher une audience plus large. Être bien positionné dans les résultats de recherche augmente la visibilité et les chances d’attirer du trafic qualifié vers un site web. Cela peut générer davantage de prospects, de ventes et de croissance pour les entreprises. 

Le SEO (Search Engine Optimization) est un ensemble de techniques pour améliorer la remontée sur la SERP (Search Engine Results Page) d’un site web sur Google. En utilisant les meilleures pratiques SEO pour optimiser le contenu et la conception technique, il est possible d’améliorer votre visibilité sur Google et atteindre un meilleur positionnement dans les résultats de recherche organique.

Pour permettre aux propriétaires de sites web, aux professionnels du SEO et aux développeurs d’analyser l’indexation de leur site web, Google a lancé en 2006 les Google Webmaster Tools. Rebaptisé Search Console, en 2015, cet outil fournit entre autres le statut d’indexation des pages d’un site dans Google, les requêtes pour lesquelles ses pages sont réactives et de nombreuses informations de santé technique.  

Aujourd’hui, nous vous expliquerons ce qu’est la GSC et pourquoi il est important pour la stratégie SEO de votre site web de vous en emparer !

C’est quoi la Google Search Console ?

Grâce à la Search Console, vous pouvez contrôler et surveiller le trafic provenant des résultats naturels de Google, ainsi que la bonne indexation des pages web par le moteur

Pour simplifier, une page dite “non indexée” est une page qui ne sera pas accessible pour les utilisateurs depuis Google. Et quand on dit qu’un site est non indexé, c’est l’intégralité de ce dernier qui n’est pas accessible depuis la barre de recherche. 

Répondant aux besoins des propriétaires de sites web, Google a récemment intégré une nouvelle version de l’outil de rapport robots.txt, offrant des informations plus détaillées sur ces fichiers techniques, permettant de mieux gérer et contrôler l’exploration de leurs contenus par les robots de Google.

Cette mise à jour de la GSC permet notamment de :

  • Diagnostiquer et résoudre d’éventuels problèmes d’exploration des pages ;
  • Visualiser la date de la dernière visite d’une page par les robots de Google ;
  • Recevoir des notifications sur les erreurs rencontrées par ces derniers ;
  • Demander une nouvelle analyse d’un fichier robots.txt en cas d’urgence.

Voyons maintenant plus en profondeur l’impact de la GSC sur le SEO.

Pourquoi la Google Search Console, est-elle importante pour votre stratégie SEO ?

La GSC aide les marketeurs sur plusieurs points-clés du SEO :

Analyser la performance SEO avec la GSC

  • Consultation des données user centrics de Google

Non polluées par les données provenant des autres leviers (SEA, SMA; newsletter etc), la GSC permet d’obtenir des résultats que les professionnels du SEO jugent fiables sur le trafic organique d’un site web depuis Google.

Ces données sont collectées directement par Google dans le cadre de l’utilisation de son moteur de recherche et ne requièrent pas l’implémentation d’un marquage spécifique sur votre site web.

Ces résultats sont très utiles pour une analyse micro du site. Cependant, pour une analyse plus approfondie au niveau macro, la GSC seule ne sera pas suffisante et il sera nécessaire de croiser les données provenant d’autres sources de données.

Pour une analyse plus globale, les données de la Search Console sont généralement combinées avec celles d’outils sites centric tels que Google Analytics 4, Matomo, Piano, etc. 

De plus, il est important de noter que la GSC remonte actuellement les données toutes les 48 heures, ce qui rend impossible, l’analyse en temps réel de la performance, et les problèmes rencontrés à un instant T par les robots de Google ne seront connus qu’après coup.

  • Possibilité de comparaison des requêtes 

Avec la GSC, il est possible de comparer la performance des requêtes exprimées par les internautes, permettant de repérer celles offrant les meilleurs ou les plus mauvais taux de clic (CTR).

Attention, seules, les 1000 requêtes les plus fréquentes sont disponibles depuis l’interface.

  • Possibilité d’obtenir la position moyenne

Sur la GSC, pour chaque requête identifiée, il est possible d’obtenir sa position moyenne lors de l’affichage ou impression sur les pages de recherche. Néanmoins, il est impossible de faire des comparaisons avec les autres leviers depuis l’interface.

Identifier les problèmes d’indexation avec la GSC

La GSC permet de relever le nombre de pages indexées et non indexées d’un site web.

Pour les pages non indexées, l’outil permet d’identifier les raisons de la non-indexation d’une page. C’est un gain de temps important, permettant aux professionnels du SEO, d’aller directement à la racine du problème pour le résoudre.

Pour savoir si une page est indexée, il suffit de copier l’url de la page et de la copier sur la barre “inspecter” de la GSC comme sur l’image ci-dessous :

Il est aussi possible de “forcer” les bots de Google à venir analyser la page non indexée.

Il suffit de faire une demande de nouvelle exploration de la page en question comme sur l’image ci-dessous  :

Les résultats obtenus sont disponibles, la majorité du temps, minimum une semaine après l’envoi de la demande.

Il est aussi recommandé de soumettre son ou ses sitemap XML à Google, pour aider les robots à se repérer et trouver toutes les pages de votre site web.

Pour cela, il faut ajouter l’URL du sitemap XML dans l’outil de soumission des sitemaps.

Il est utile en fil rouge, de surveiller tout au long de la collaboration avec un client, que le sitemap est à jour dans la Search Console.

Robot.Txt de la MAJ GSC

Avec la GSC, il est également possible de demander à Google de ne plus indexer certaines pages, un répertoire ou un site tout entier dans la base de données de son moteur de recherche :

  • Pages non performantes pour se centrer sur des pages importantes
  • Pages obsolètes qui ne sont plus d’actualité ((fin de page de promotion d’un produit par exemple).

Afin que la désindexation soit effective, il faut néanmoins veiller à ce que la page ou la ressource concernée (image, document PDF…) ne soit réellement plus disponible pour les utilisateurs ou “interdite” aux robots de Google (avec une instruction META Robots “noindex”, par exemple).

Toutefois, vigilance avec cet outil, car Google peut traiter les demandes de désindexation même si les contenus sont toujours accessibles… ce qui peut causer des pertes de visibilité et trafic SEO.

Interface suppression indexation d'une page web sur la GSC

Quand utiliser la Google Search Console ? 

Au sein d’une agence SEO, il est indispensable d’avoir accès à la Search Console des projets pour :

  • La réalisation d’audits au début de la collaboration avec un nouveau client pour accéder à des données fiables concernant leur site web. Un audit pouvant être biaisé si un consultant SEO n’a pas accès à la Search Console, car une analyse SEO peut différer en fonction des outils SEO utilisés et parce que cela permet de savoir ce que Google comprend réellement d’un site ;
  • Lors de l’accompagnement en fil rouge, afin de surveiller la performance et l’état de l’indexation du site web ;
  • La réalisation de bilan annuel, en fin ou en renouvellement de collaboration avec un client.

Pour les propriétaires de site web et leurs équipes techniques, la GSC permet de :

  • Surveiller l’indexation des pages, désindexer les pages les moins importantes ou qui n’ont pas vocation à apparaître sur Google ;
  • Veiller à la sécurité du site web ;
  • Suivre la visibilité sur Google du site web pour faciliter l’analyse de la performance SEO (position moyenne, CTR, requêtes, impressions, nombre de clics, date, etc.) ;
Suivi positionnement d'un site sur le GSC
  • Soumettre le sitemap XML de son site web pour faciliter la découverte des pages par les robots de Google ;
  • Vérifier l’expérience sur la page, car Google privilégie les sites web offrant une bonne expérience à ses utilisateurs, en se basant sur les indicateurs Core Web Vitals et sa connexion sécurisée (HTTPS) ;
  • Surveiller la vitesse d’affichage des pages via l’onglet “Web Core Vitals”.
Interface Expérience sur la page de la GSC

Qu’est ce qu’il faut retenir à propos de la Google Search Console

La GSC est un outil essentiel pour le SEO, car il permet de mesurer la performance d’un site web sur le moteur de recherche Google en donnant l’accès à des outils de contrôle d’indexation et de santé des pages.

Elle permet de repérer les éventuelles erreurs ou avertissements relevés par les robots de Google pour les corriger.

La GSC participe au bon référencement organique d’un site sur le moteur de recherche. Il est aussi possible de demander une désindexation de certaines URL, notamment pour concentrer le budget crawl de Google (le temps passé à explorer sur votre site) sur les pages les plus utiles.

Adèle Monteil
Adèle Monteil

Nos derniers articles

Contactez-nous

Bicycle

Envie de rejoindre la piraterie ?

Allez viens, on est bien.

Bicycle