Google répond face à l’inquiétude du zéro clic

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Sommaire

Suivant la démocratisation de l’internet Mobile et l’arrivée de la recherche vocale, Google a lancé depuis plus de 5 ans, sa transformation pour ne plus être un simple moteur de recherche mais un moteur de réponse. Une stratégie qui entraîne en 2020 une baisse des clics sur ses pages de résultat.

Aujourd’hui, lorsque vous faites une recherche sur son moteur, Google vous donne la réponse à votre requête, directement en haut de page, notamment via les extraits optimisés et les éléments structurés

Les internautes n’ont plus donc besoin de cliquer sur les liens de résultats pour trouver des informations. C’est ce qui ressort de la dernière étude de SimilarWeb et SparkToro : près de deux tiers des clics sont perdus depuis 2020, soit 65% de recherches effectuées sans clic.

C’est principalement sur le mobile que les sites sont impactés par cette baisse des clics, on y compte plus de 77% des recherches sans clic, contre 46% pour le Desktop.

En 2019, le taux de recherche sans clic s’élevait à 50%, soit une augmentation de 15 points en 2020. Cette hausse s’explique en partie à la crise sanitaire qui a boosté les recherches à l’international, mais aussi par les avancées de Google, comme les extraits optimisés, les internautes n’ont ainsi plus besoin de cliquer pour avoir des réponses.

Ce pic n’avait encore jamais été atteint, comme nous pouvons le constater sur l’analyse des recherches depuis 2018 de SimilarWeb et SparkToro :

Néanmoins, les chiffres ne devraient pas s’améliorer malgré de nouveaux confinements moins stricts, en effet, les utilisateurs retrouvent plus de liberté et de mobilité. Ceci va générer une hausse de l’utilisation des mobiles comparée au desktop et donc entraîner une plus grande part de recherches sans clic.

Google accusé de concurrence déloyale

Cette annonce  n’a pas laissé les entreprises de marbre, en effet, depuis plusieurs années Google est au centre des critiques pour des questions de concurrence limitant la visibilité pour certains acteurs. 

Les sites d’avis, les marketplaces ou encore les sites médias voient par exemple, leur trafic baisser plus que d’autres secteurs d’activité, car Google répondra directement aux recherches via sa page de réponse grâce à la partie Shopping ou Actualités.

La réponse de Google

Face aux critiques, le moteur de recherche a répondu à toutes ces accusations sur son blog ce mercredi 24 mars. 

Google souhaite rétablir un contexte important sur les affirmations de SparkToro pour rétablir les faits. En indiquant que toutes les recherches effectuées par SimilarWeb et SparkToro sont erronées, puisque la méthodologie utilisée ne prend pas en compte les usages de recherche des internautes.

Plusieurs requêtes pour un seul clic

Parmi les raisons évoquées par Google, on trouve le fait que les internautes reformulent souvent leurs requêtes, car ils n’arrivent pas à exprimer leur besoin dès la première recherche. Comme l’illustre Google sur son site : 

“Ils peuvent commencer par une recherche large, comme “baskets” et, après avoir examiné les résultats, se rendre compte qu’ils voulaient en fait trouver des “baskets noires”. Dans ce cas, ces recherches seraient considérées comme un “clic nul”, car la recherche n’a pas abouti immédiatement à un clic sur un site Web.” 

Les internautes recherchent des faits rapides 

Les utilisateurs du moteur de recherche ont souvent des besoins rapides et factuels, tels que la météo, le résultat d’un match, l’heure dans un autre pays, etc. Google fournit ce genre d’informations directement sur la page de résultat.

“En 2020, par exemple, nous avons montré des informations factuelles sur des sujets importants tels que le COVID et les élections américaines, qui ont suscité l’un des plus grands intérêts que nous ayons jamais vus sur la recherche.”

Les internautes se connectent directement aux entreprises

Les recherches les plus fréquentes au sujet d’entreprises locales concernent les horaires d’ouverture et ce type d’informations ne nécessitent pas de clic grâce aux fiches GMB (Google My Business).

Les appels directs font également augmenter le taux de recherches sans clic, ainsi que les itinéraires, les commandes de nourritures, etc.

Plus de 120 millions d’entreprises qui ne possèdent pas de site internet, sont mises en relation avec des clients via les recherches Google.

Les internautes sont renvoyés sur les applications

De nombreuses requêtes mènent directement à des liens qui renvoient vers les applications mobiles. Par exemple, si vous recherchez une émission, selon Google, vous devriez être directement redirigé vers diverses plateformes de streaming comme YouTube, Netflix, Hulu, Prime Vidéo, etc. 

“La même chose est vraie pour de nombreuses autres applications, telles que Instagram, Amazon, Spotify et plus encore”

Malgré cette tendance, Google a généré des milliards de visites sur les sites internet chaque jour. En effet, la part de recherche qui aboutissent par des clics est en baisse, mais en réalité le volume de visites généré par Google  ne cesse de croître. 

“Nous envoyons des milliards de visites sur des sites Web chaque jour, et le trafic que nous avons envoyé sur les sites a augmenté chaque année depuis la création de la recherche Google.” conclut la firme sur son blog. 

Nadia.S
Nadia.S
Grâce à mes différentes expériences dans le digital, cela est devenu ma passion et c'est pourquoi j'en ai fais mon métier. En tant que consultante Acquisition chez KLH, je focalise mon expertise et ma veille digitale sur l’univers social média ainsi que sur les nouveaux leviers d'acquisitions digitale. J'ai décidé de vous transmettre mes analyses et mes dernières trouvailles via ce blog, car la connaissance ne vaut que si elle est partagée !

Nos derniers articles

Contactez-nous

Bicycle

Envie de rejoindre la piraterie ?

Allez viens, on est bien.

Bicycle