Rich Communication Services (RCS) : Révolution du Mobile Messaging vers un modèle conversationnel

Sommaire

La publicité sur Amazon est un moyen pour les entreprises de promouvoir leurs produits ainsi que leurs services.

La data Amazon, data ecommerce de qualité, pousse de plus en plus les annonceurs à passer par Amazon pour leur ciblage. 

En plus de mettre en avant les produits des vendeurs tiers, Amazon propose également aux marques l’ensemble des services d’une régie publicitaire, dont l’objectif pour ces marques est de développer leurs produits et services en ligne.

L’équipe d’Amazon Ads France dirigée par Stéphane Grenier accompagne des milliers d’entreprises en France, mais également à l’étranger, dont des marques non endémiques, c’est-à-dire qui ne sont pas forcément vendeuses sur Amazon (issues de secteur tels que : l’automobile,  les services hospitaliers ou encore le tourisme).

Les investissements sponsorisés 

Amazon propose sept types de formats publicitaires, que voici :

  • Les produits sponsorisés, le vendeur aura payé un mot clé et permettra alors à son produit de se retrouver positionné en bonne place sur la page des moteurs de recherche. Les liens sponsorisés permettent une meilleure visibilité du produit ou du service proposé, d’améliorer le trafic sur la page produit, mais aussi de convertir et augmenter le volume des ventes. Ce format publicitaire est intéressant pour les marques puisqu’il permet de mettre en place des campagnes avec des stratégies différentes selon ses concurrents. 
  • Le sponsored brand, ce format permet à la marque, cette fois-ci, d’être mise en valeur soit en haut de page, soit sur le côté de la page. L’objectif est donc de promouvoir un seul ou plusieurs produits de la marque, accompagné(s) ou non d’une vidéo. Le sponsored brand vidéo n’est apparu en France que depuis quelques années, cela a ainsi révolutionné ce format de publicité puisque les marques peuvent diffuser directement leurs vidéos sur la page de résultat de recherche.
  • Les formats Amazon DSP, ce format consiste à acheter des publicités en programmatique à grande échelle. Celles-ci apparaissent à différents emplacements et peuvent atteindre une audience au-delà des pages de résultats, que ce soit sur la plateforme d’Amazon ou sur une autre plateforme. 
  • Les sponsored display sont uniquement réservés aux vendeurs de la marketplace. Les contenus sont alors diffusés sur différentes pages comme la page d’accueil d’Amazon, sur les pages produits, les pages de résultats, Twitch mais aussi sur des applications et sites web. Ce format est mis en place uniquement lorsque le produit en question dispose d’un stock suffisant.
  • La vidéo en ligne, ces publicités permettent aux annonceurs de toucher leur audience sur des évènements sportifs par exemple, diffusés sur Prime Vidéo ou sur l’application d’actualités Chromecast d’Amazon. 
  • La vidéo en ligne hors Amazon, ce format rend possible la diffusion des publicités en dehors d’Amazon, sur des plateformes reconnues et de qualité pour rassembler un panel de personnes intéressées. Le but final est de les rediriger vers les pages produits Amazon.
  • L’audio via Alexa, les entreprises peuvent acheter des publicités audio sur Amazon, qu’elles vendent ou non des produits sur la marketplace. Seul inconvénient de ce format, il est nécessaire de travailler avec un responsable Amazon Ads en gré à gré. L’objectif de ce format est de pouvoir s’adresser directement aux consommateurs via Alexa. 
  • La diffusion du contenu sur Twitch, ce format est essentiellement conçu pour cibler la génération Z et les millénials. Les marques font de plus en plus appel à ce format dans le but de toucher ces générations, qui sont difficiles à atteindre en temps normal, sur les médias traditionnels. Les entreprises peuvent grâce à ce format proposer des lives afin de présenter leurs produits ou services dans une optique de redirection vers la plateforme Amazon où se trouvent les offres.

Faisons à présent un zoom sur le référencement naturel, celui-ci est déterminé par la pertinence du produit, sa qualité, le volume de ses ventes ainsi que le trafic sur le site Web. Afin de préempter ces emplacements limités, la partie essentielle est l’achat de mots clés qui est fait à partir d’un système d’enchères. La réussite de ces enchères est déterminée par la pertinence de la marque, le taux de conversion ainsi que le trafic que la marque génère.

Des stratégies différentes 

Avec nos expériences de campagne Amazon, nous recommandons d’optimiser régulièrement ses campagnes d’achats de mots clés. En effet, dès le début de la campagne, le vendeur devra tester un grand nombre de mots clés tout en étant réactif afin de pouvoir supprimer les mots clés non pertinents.

Il existe différents objectifs dans les campagnes, tout d’abord, la stratégie défensive, ayant pour but d’acheter davantage de mots clés pour d’autres produits si une gamme fonctionne très bien. Les vendeurs ont également la possibilité de cibler les mots clés de leurs concurrents ou des mots complémentaires de conquête.

Les indicateurs à contrôler 

Le ROI (retour sur investissement) ou plus précisément le ROAS (return on ads spend) pour l’achat de liens sponsorisés via les formats « sponsored brand » ou « sponsored product » va se définir en fonction du coût par clic, du taux de transformation et du panier moyen.

Ne pas négliger les avis 

En effet, les avis sont capitaux, c’est donc pour cela que l’arrivant doit recueillir une grande quantité d’avis afin de s’assurer que son produit est intéressant,correspond pleinement à la marketplace et à la demande des utilisateurs. Si toutefois, un concurrent présente déjà 5 000 avis, celui-ci est catégorisé comme irrattrapable. 

Le service de testeur d’Amazon Vine permet alors au vendeur d’envoyer une vingtaine de produits à des testeurs qui donneront leur avis. Ce service revient au prix de 180 euros par référence produit.

Clés de réussites

Afin de réussir les campagnes, nous vous conseillons de bien respecter la nomenclature des campagnes et de déterminer au mieux son budget pour chaque produit. Attention, si certaines erreurs sont commises, le compte Amazon se bloque rapidement et seuls les robots ont la possibilité de le débloquer. Une formation nommée « Amazon University » est mise en place afin de connaître au mieux la plateforme et ainsi booster les performances. 

Anthony
Anthony
Consultant Digital depuis une dizaine d'années, dans différentes agences parisiennes. Il co-fonde KLH en 2018, en prenant le meilleur des 2 mondes, la flexibilité des agences indépendantes et la rigueur des grands groupes.

Nos derniers articles

Contactez-nous

Bicycle

Envie de rejoindre la piraterie ?

Allez viens, on est bien.

Bicycle